Licences Professionnelles Par alternance, par apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Licences Professionnelles par alternance, par apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Bienvenue sur la page des Licences Professionnelles en Production Industrielle et Ingénierie du Département de Physique de l’UFR Sciences et Technologies de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.

Les quatre spécialités de nos Licences en Production Industrielle sont :


En partenariat avec le CFA IRISup’

91 Bd Jean Baptiste Dumas - 63000 Clermont-Ferrand
Tél. 04 73 31 81 14
Fax 04 73 31 81 15
cfa-irisup@orange.fr


Accès direct

Informations générales

Objectifs de la formation

En le préparant à son insertion professionnelle, cette année a globalement pour but de compléter la formation du jeune en élargissant ses connaissances selon la spécialité choisie :

  • à la conception d’automatismes de process au sein d’une entreprise ;
  • à l’industrialisation et à la conception au niveau des méthodes de conduite des lignes de production et aux méthodes de productions particulières aux machines de commande de processus par usinage numérique (parcours n°1) ou aux méthodes de fabrication de pièces par déformation plastique (parcours n°2) ;
  • à la conception de maquettes virtuelles au sein d’un environnement informatique de gestion des données techniques, dans une démarche d’ingénierie simultanée ;
  • à la distribution de l’énergie électrique et la performance énergétique des bâtiments et des installations en général.

Ces formations définies à partir d’un référentiel des tâches professionnelles élaborées en concertation avec des industriels des secteurs concernés (Michelin notamment) et des syndicats professionnels nationaux (SNDEC pour la spécialité « Conception et optimisation des processus d’usinage numérique ») s’adressent à des jeunes étudiants/apprentis considérant cette année comme une première année de vie professionnelle. L’analyse des tâches professionnelles permet de préciser le rôle essentiel de ce spécialiste.

Caractéristiques de la formation

La formation se fait généralement par apprentissage, donc sous contrat d’apprentissage, ou parfois sous contrat de professionnalisation. Dans les deux cas elle est entièrement financée par l’entreprise qui recrute le jeune en apprentissage ou en contrat de professionnalisation. La formation se déroule par alternance, c’est-à-dire qu’il y a alternance entre les périodes d’enseignement en centre de formation (Université Blaise Pascal) et les périodes de formation en entreprise : périodes de 3 à 5 semaines en entreprise suivies de périodes de 3 à 5 semaines de cours.

  • La durée totale de la formation universitaire comprend 600h (LP DEPE) ou 700h (LP AI, COPUN et ISCN) de Cours/TD ou TP (22 semaines). Elle a pour but de compléter et d’élargir les compétences techniques et de développer l’efficacité personnelle.
  • La durée totale des périodes en entreprise est de 30 semaines dont 5 de congés payés. La formation en entreprise approfondit ou fait découvrir l’environnement industriel et applique les connaissances nouvelles dans une dynamique de gestion de projet.

La formation universitaire comprend deux volets.

  • Le premier a pour but de développer l’efficacité personnelle de l’apprenti ou de la personne en formation (contrat de professionnalisation - formation continue DIF ou CIF) par le bais d’enseignement de communication, d’expression écrite et orale en français et en anglais, de management et conduite de réunion, de gestion et d’économie d’entreprise. Le deuxième volet élargit ses compétences techniques.
  • La formation en entreprise, faite sous la responsabilité d’un maître de stage ou d’un maître d’apprentissage, approfondit ou fait découvrir l’environnement industriel, applique les connaissances nouvelles dans une dynamique de gestion de projet. L’étudiant/apprenti doit être capable, dans un premier temps, d’intégrer une équipe et d’être actif autour d’un projet pluridisciplinaire puis, dans un deuxième temps, de prendre en charge, de gérer seul une partie du projet, et éventuellement d’animer cette équipe.

Le planning de chaque formation peut être consulté en ligne sur le site des emplois du temps de l’ensemble des formations du département de Physique :

- Plannig des formations

Recrutement - Dossier de candidature

Cette formation est ouverte aux jeunes titulaires d’un DUT/BTS ou d’un L2 correspondant à la spécialité. Elle peut se faire en contrat de professionnalisation (sans limite d’âge) ou sous contrat d’apprentissage, dans ce cas l’apprenti doit être âgé de moins de 26 ans, ou de moins de 31 si il est reconnu handicapé (dérogation possible, voir CFA).

Il vous est possible de télécharger directement un dossier de candidature ou d’en faire la demande par courrier postal (adresse) ou électronique (contact-lppi@univ-bpclermont.fr).

Les demandes de candidature sont ouvertes à partir du 1er Janvier jusqu’à la fin du mois de mai de l’année de formation et le dossier doit être retourné avant le 15 juin.

Les dossiers sont examinés régulièrement par le comité de sélection qui renvoie, en moins d’un mois, sa décision au candidat. Lorsqu’une candidature a été retenue, l’entrée dans l’une des Licences Professionnelle reste encore entièrement conditionnée par le recrutement en Contrat d’Apprentissage (ou éventuellement de Professionnalisation) au sein d’une entreprise.

Il est important de bien noter que le jeune doit rechercher lui-même son entreprise. Le CFA IRISup’ (91 Bd Jean Baptiste Dumas 63000 Clermont-Ferrand – Tel : 04.73.31.81.14 – Email : cfa-irisup@orange.fr) et l’établissement de formation (UFR ST) l’aident dans sa démarche.

Cette recherche d’entreprise n’étant pas une procédure facile, il est recommandé aux candidats intéressés de retourner leur dossier dans les plus brefs délais afin d’avoir un maximum de temps disponible pour trouver leur entreprise avant la première alternance en Centre de Formation qui commence fin septembre ou début octobre . Les démarches avec les entreprises doivent se faire avant le mois d’août où elles sont généralement en congés.

Statut et rémunération des apprentis

La formation se déroule durant une année, généralement sous le double statut d’étudiant et d’apprenti. Ainsi le jeune se voit délivrer une carte d’étudiant par les services de scolarité de l’UFR Sciences & Technologies de l’Université Blaise Pascal et une carte d’apprenti par le CFA IRISup’. Cependant le jeune apprenti est avant tout un salarié. A ce titre, il bénéficie d’un contrat de travail de type particulier, le contrat d’apprentissage, d’une durée au moins égale à celle de son cycle de formation (1 an de septembre à septembre). Le contrat d’apprentissage doit englober l’intégralité de la formation, y compris des examens (écrits et soutenance de stage). Il peut éventuellement commencer avant la formation (délais maximum de 3 mois).

En application du code du travail, les apprentis préparant une licence professionnelle, en un an, doivent percevoir une rémunération au moins égale à la rémunération afférente à une deuxième année d’apprentissage. La rémunération minimale est fixée par les grilles de l’apprentissage en fonction de l’âge de l’apprenti :

  • 49% du SMIC brut entre 18 et 21 ans
  • 61% du SMIC brut ou du minimum conventionnel si ce dernier est plus avantageux au-delà de 21 ans.

Cette indemnisation est en fait nette pour les apprentis car ils sont exonérés de prélèvement de cotisations salariales.

L’apprenti peut aussi percevoir une indemnité kilométrique (fonction de la distance qui sépare l’entreprise Centre de Formation) et/ou une indemnité de double logement en provenance du Conseil Régional (montant forfaire annuel maximum de 1000€).

Les rémunérations minimales nettes accordées aux salariés en contrat de professionnalisation sont assez voisines de celles accordées aux apprentis. Elles sont de :

  • 65% du SMIC net entre 18 et 21 ans (environ 52% du SMIC brut)
  • 80% du SMIC net au-delà de 21 ans (environ 64% du SMIC brut)
  • 100% du SMIC ou 85% du Minimum conventionnel à partir de 26 ans.

En contrat de professionnalisation les salariés ne sont pas exonérés des cotisations salariales.

Engagement du tuteur industriel

Engagement des Maîtres de stage (pour les contrats de professionnalisation) ou des Maîtres d’apprentissage.

Dans le contrat d’apprentissage, l’entreprise doit désigner un maître d’apprentissage volontaire offrant toutes les garanties de moralité pour assurer la responsabilité de l’encadrement et de la formation du jeune en apprentissage.

Ces tuteurs industriels, maîtres d’apprentissage ou maîtres de stage, s’engagent envers le/les étudiants dont ils ont la charge :

  • à tout mettre en œuvre pour leur faciliter l’intégration dans l’entreprise ;
  • à assurer leur formation pratique en entreprise, en organisant et planifiant leur travail, en leur confiant des tâches ou des postes leur permettant d’exécuter des opérations ou des travaux conformes à la progression pédagogique annuelle du diplôme préparé ;
  • à définir le contenu professionnel de chacune de leurs alternances en entreprise en collaboration avec leurs tuteurs universitaires ;
  • à s’informer de leurs acquis au cours de ses périodes en formation académique ;
  • à les aider dans leur recherche d’information et l’acquisition de leurs connaissances ;
  • à les conseiller dans le choix des activités qui serviront à la réalisation de leurs mémoires.

Ils s’engagent également :

  • à se déplacer dans les locaux de l’UFR Sciences & Technologies à deux occasions ; tout d’abord en début d’année pour la réunion de rentrée, et pour la soutenance du mémoire de leur étudiant/apprenti en fin de formation
  • et à remplir le cahier de liaison de l’étudiant/apprenti en fin de chaque alternance.

Le maître d’apprentissage ne peut encadrer plus de 2 apprentis s’il est aussi son propre employeur.

Aspects administratifs et financiers pour les entreprises

Formalités d’embauche

Le recrutement en Licence est finalisé par l’embauche de l’étudiant au sein d’une entreprise en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation et par la signature d’une convention entre l’UFR Sciences & Technologies et l’entreprise, ainsi que l’ARPAESA, association gestionnaire du CFA dans le cas des contrats d’apprentissage.

Attention : après avoir été signés, les 3 volets de Contrat d’Apprentissage (CERFA-FA 13a) doivent être envoyés au CFA pour être visés avant d’être retournés à la Chambre de Commerce et d’Industrie ou à la Chambre des Métiers dont dépend l’entreprise dans un délai de 5 jours.

La convention doit être retournée en 3 exemplaires à l’adresse du CFA ou à celle des Licences (UFR Sciences et Technologies) :

  • paraphée à chaque page
  • signée en dernière page par la personne de l’entreprise responsable des apprentis d’un point de vue financier et pédagogique (DRH, responsable de formation ou PDG)
  • elle doit comporter obligatoirement à coté de la signature le cachet de l’entreprise

Attention : L’exemplaire de convention comporte 3 zones de texte (en rouge) à actualiser :

  • en haut de la page n°1 : nom et adresse de l’entreprise – nom du signataire
  • en bas de la page n°1 : nom et prénom de l’apprenti
  • en bas de la page n°3 : date de signature de la convention, nom et fonction du signataire.

Contraintes administratives pour les entreprises pour une embauche en contrat d’apprentissage

Signature d’une convention de partenariat tripartite avec l’Université Blaise Pascal et le CFA IRISup’ où l’entreprise s’engage :

  • à conclure un contrat d’apprentissage couvrant la période totale de la formation
  • à procéder aux formalités d’habilitation prévues par la réglementation de l’apprentissage (habilitation du maître d’apprentissage et de l’entreprise)
  • au financement de la formation auprès du CFA IRISup’. Le montant est de 6250 € (6000 € de coût de formation + 250 € de frais de gestion prélevés par le CFA)
    Le financement peut être direct mais il se fait généralement avec le versement de la Taxe d’Apprentissage.

Un exemplaire vierge de convention peut être transmis à toute entreprise si elle en fait la demande auprès de notre secrétariat (Tél. : 04 73 40 54 98 / Fax : 04 73 40 77 47 - Email : contact-lppi@univ-bpclermont.fr)

Signature d’un contrat d’apprentissage (CDD de 12 mois) avec désignation d’un maître d’apprentissage habilité à encadrer l’apprenti - l’entreprise doit déposer une déclaration d’embauche (déclaration unique valable pour URSSAF, ASSEDIC, ANPE, DDTEPF, CRAM et CPAM).

Contraintes administratives pour les entreprises pour une embauche par contrat de Professionnalisation

D’après la réglementation du travail, pour une embauche en contrat de professionnalisation les employeurs doivent signer une convention avec l’établissement qui prend en charge la formation. Cette convention doit préciser les objectifs, le programme et les modalités d’organisation, d’évaluation et de sanction de la formation (« Art. R. 981-1. ). Dans la convention de partenariat demandée par notre université, l’entreprise doit par ailleurs s’engager :

  • à désigner un maître de stage pour encadrer la personne en formation
  • à faire suivre l’intégralité de la formation à la personne en formation
  • au financement de la formation d’un montant de 6000 € pour 700h d’enseignement, ou de 5000 € pour 600h d’enseignement.

Le contrat de professionnalisation est obligatoirement établi par écrit et il doit être déposé à la DDTEFP. L’employeur doit adresser ce contrat à l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) au titre de l’alternance au plus tard dans les cinq jours qui suivent le début du contrat. (« Art. R. 981-2. )

Un exemplaire vierge de convention peut être transmis à toute entreprise si elle en fait la demande auprès de notre secrétariat (Tél. : 04 73 40 54 98 / Fax : 04 73 40 77 47 - Email : contact-lppi@univ-bpclermont.fr)

Contraintes Financières pour les entreprises

  • Financement de la formation : montant de 6000 € (plus 250 € de frais du CFA en contrat d’apprentissage) pour les Licences AI, COPUN, OPMDP et ISCN (700h d’enseignement). Le montant est de 5000 € pour la Licence DEPE (600h d’enseignement).
  • Paiement du salaire de la personne en formation. Pour les apprentis un salaire minimal est garanti par les grilles de rémunération prévues pour l’apprentissage :
    • 49% du SMIC si le salarié a entre 18 et 21 ans
    • 61% du SMIC ou du minimum conventionnel, si le salarié à plus de 21 ans.

En contrat de professionnalisation les rémunérations minimales sont de :

  • 65% du SMIC entre 18 et 21 ans
  • 80% du SMIC net au-delà de 21 ans
  • 100% du SMIC ou 85% du Minimum conventionnel à partir de 26 ans.

Sauf si les accords de branche prévoient des rémunérations supérieures.

Compensations financières accordées aux entreprises dans le cadre de l’apprentissage

Le financement de la formation peut se faire en tout ou partie par le paiement de la Taxe d’Apprentissage.

  • aide du Conseil Régional : le montant varie selon les régions mais un minima a été fixé à 1000 € par décret. Dans le cas de la région Auvergne ces aides vont de1700 € à 3500 € (Fiche synthétique donnant les informations essentielles pour les entreprises ou les apprentis)
  • crédit d’impôt de 1600 € (porté à 2200 € si l’apprenti est reconnu handicapé)
  • pour les entreprises de moins de 11 salariés : exonération des charges patronales, à l’exception des cotisations pour les accidents du travail et les maladies sociaux professionnelles.
  • pour les entreprises de 11 salariés ou plus : les charges patronales sont calculées sur la base de 11 point de moins que le salaire (par exemple sur 50% du SMIC pour un salaire de 61% du SMIC) et il y a exonération des charges de sécurité sociale (maladie, vieillesse … à l’exception des charges d’accidents du travail). Ainsi avec des charges patronales sur les accidents du travail de 1%, les charges patronales s’élèvent globalement à environ 12% du salaire brut.
  • le jeune n’est pas pris en compte dans le calcul des effectifs

Compensations financières accordées aux entreprises dans le cadre d’un contrat de professionnalisation

Le financement de la formation peut être intégralement pris en charge par un OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé).

Pour cela les employeurs doivent déposer un dossier auprès de leur OPCA avant le début de l’exécution du contrat de professionnalisation, afin de s’assurer de sa conformité et de la prise en charge des dépenses de formation. L’OPCA a un délai d’un mois pour émettre un avis sur le contrat de professionnalisation et donner sa décision de prise en charge.

Les contrats de professionnalisation conclus depuis le 1er janvier 2008 avec les demandeurs d’emplois âgés de 45 ans et plus continuent d’être exonérés de cotisations patronales d’assurances sociales et d’allocations familiales.

Par ailleurs, la loi de finances pour 2008 prévoit que les contrats de professionnalisation à durée déterminée et les actions de professionnalisation conclus par les groupements d’employeurs qui organisent des parcours d’insertion pour des jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus et des demandeurs d’emploi âgés de 45 ans et plus ouvrent droit à une exonération de la cotisation patronale accidents du travail - maladies professionnelles (AT-MP).

Autres avantages de ce type de formation pour les entreprises

Cette formule en alternance présente de nombreux avantages :

Une adaptation très fine des méthodes pédagogiques aux exigences du métier : la coordination entre l’entreprise et les formateurs autorise une application immédiate des connaissances et savoir-faire développés en situation de travail.

L’immersion du jeune en entreprise facilite l’acquisition de comportements professionnels, une adaptation aux méthodes de travail de l’entreprise et à sa culture.

La possibilité, en cas de recrutement ultérieur, de disposer d’un personnel compétent et formé selon ses propres standards.

Un financement simple : la Taxe d’apprentissage pour les formations en apprentissage ; la prise en charge partielle ou totale du financement du coût de la formation par un OPCA pour les salariés qui suivent la Licence professionnelle en contrat de professionnalisation.

La personne recrutée n’est pas un stagiaire mais un salarié très rapidement opérationnel qui complète sa formation en réalisant un travail concret au sein de l’entreprise

Un accompagnement spécifique est apporté à l’étudiant/apprenti dans l’établissement de formation pour répondre au besoin de l’entreprise.

L’étudiant/apprenti est présent au moins 25 semaines complètes au sein de l’entreprise.

Le complément de formation amené par la Licence ne se cantonne pas seulement aux connaissances techniques car une place importante (environ 40%) est accordée aux enseignements transversaux : expression et communication (français et anglais) – préparation au TOEIC (Test Of English For International Communication), culture et jeux d’entreprise, management, démarche qualité. (voir programme dans le fichier pdf précisant les caractéristiques de chaque formation).

Fonctionnement de la Licence

Les Licences Professionnelles en Production Industrielle et Ingénierie se déroulent en alternance durant une année, sous le statut d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation, ou en formation continue (CIF, DIF, Financement par le Conseil Régional et le Pôle-emploi, sous réserve d’un appel d’offre fait par le Conseil Régional).

Elles sont gérées administrativement par l’UFR Sciences et Technologies en partenariat avec le CFA IRISup’ et pédagogiquement par le département de physique.

Le département de physique se charge de toute l’organisation pédagogique (emploi du temps, gestion des salles, saisie des notes, convocation des jurys, élaboration des PV), du recrutement des étudiants/apprentis par la sélections sur dossier et leur mises en relation avec les industriels en vue de la signature d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

L’intégralité de la formation est financée par les entreprises partenaires qui accueillent un jeune en formation. Ceci comprend le paiement des heures de cours et des frais de déplacement des intervenants, le salaire du personnel, les frais administratifs et de gestion, les frais d’investissement en matériel pédagogiques, etc.

Partenariat avec les milieux professionnels

La conception de la formation

Elle a été entièrement effectuée en collaboration avec des partenaires industriels locaux et nationaux par le biais de représentations syndicales, dans des procédures comparables à celles des commissions paritaires consultatives. L’évaluation de la formation intègre également la participation des industriels notamment dans les unités liées au projet tuteuré et au stage.

La participation à l’enseignement

Il est à noter l’appui logistique du Centre Technique du Décolletage (SNDEC) et de la manufacture MICHELIN. Il est également intégré, dans le cursus de formation, l’intervention d’industriels sous la forme de conférences ou de cours spécialisés.

L’organisation des stages et/ou des projets tuteurés

Le statut d’apprentissage lève toute ambiguïté au projet tuteuré cogéré par les industriels et les enseignants et permet l’organisation, dans la mesure du possible, de stages (envisagés selon les options à l’étranger).

La même procédure d’encadrement basée sur un double tutorat ou co-tutorat, avec un maître de stage et un tuteur universitaire est mis en place pour les étudiants recrutés en contrat de professionnalisation ou en formation continue.

L’envoi de salariés en formation continue

Il est possible d’intégrer des salariés d’entreprises pour l’ensemble ou uniquement une partie de la formation en utilisant la procédure de validation d’acquis d’expérience professionnelle mise en place par l’Université.

L’aide à l’embauche

Le besoin exprimé par les industriels de ces secteurs tient à la fois au manque de cadres de ce niveau et à l’évolution technologique qui est en fait une révolution dans l’approche même de ces métiers.

Le recrutement

Une première sélection des candidats est faite sur dossier par le comité de recrutement de la Licence. Ce premier filtre est suivi d’un entretien avec l’industriel pour mesurer la motivation et éventuellement les compétences techniques du candidat. Ce dernier peut être mené conjointement avec les responsables de formation de la Licence et les industriels si ces derniers en expriment le souhait. In fine, c’est toujours l’entreprise qui décide du recrutement.

Évaluation de la formation

Chaque année une évaluation de la formation et de l’ensemble des unités d’enseignement est demandée aux entreprises qui ont accueilli un jeune ou un salarié en formation.

Partenariat avec d’autres établissements de formation

L’IFMA avec son centre de transfert technologique intégré (CTT).

Le Lycée LA FAYETTE lieu d’implantation d’une plate-forme technologique en ingénierie de production orientée industries du décolletage.

Le Lycée Godefroy de Bouillon avec son environnement de conception et de gestion assisté par ordinateur dans les domaines de l’ingénierie mécanique et électrique.

Le Lycée Technique Jean Zay de Thiers avec sa plate-forme technologique dans le domaine de fabrication par déformation plastique

Documents à télécharger

Cliquer sur les différents liens ci-dessous pour télécharger / ouvrir les documents pdf :

  • Plaquette présentant l’ensemble des formations
  • Dossier de candidature
  • Fiche synthétique donnant les informations essentielles pour les entreprises ou les apprentis
  • Fiche synthétique donnant les informations essentielles pour les entreprises ou les salariés dans le cas d’un contrat de professionnalisation
  • Documentation générale (informations sur le site web)
  • Etudes concernant les dernières promotions : statistiques sur les flux d’étudiants et les taux de réussite, l’insertion professionnelle
  • Présentation de la Licence à la réunion de rentrée CERFA pour établir un contrat d’apprentissage (CERFA FA 13a)
  • Notice explicative accompagnant le contrat d’apprentissage (CERFA FA 14a)

Informations spécifiques à chaque Licence

Licence « Automatisme industriels »

* Programme détaillé de la formation * Objectifs – Publics visés – Compétences métiers - sous réserve ??? si info redondante avec info plaquette ou info mise sur un autre onglet ???? * Planning des alternances

Licence « Production industrielle – parcours n°1 : Conception et optimisation de processus d’usinage numérique »

* Programme détaillé de la formation * Objectifs – Publics visés – Compétences métiers sous réserve ??? si info redondante avec info plaquette ou info mise sur un autre onglet ???? * Planning des alternances

Licence « Production industrielle – parcours n°2 : Conception et optimisation de processus d’obtention de pièces métalliques par déformation plastique * Programme détaillé de la formation * Objectifs – Publics visés – Compétences métiers sous réserve ??? si info redondante avec info plaquette ou info mise sur un autre onglet ???? * Planning des alternances

Licence « Ingénierie simultanée en conception numérique de produits industriels » * Programme détaillé de la formation * Objectifs – Publics visés – Compétences métiers sous réserve ??? si info redondante avec info plaquette ou info mise sur un autre onglet ???? * Planning des alternances

Licence « Distribution électrique et performance énergétique » * Programme détaillé de la formation * Objectifs – Publics visés – Compétences métiers sous réserve ??? si info redondante avec info plaquette ou info mise sur un autre onglet ????

* Planning des alternances

Contact

Services des Licences Professionnelles en Production Industrielle

Secrétariat « Recrutement – Finances et Contact entreprises »
Tél : 04 73 40 54 98 / Fax : 04 73 40 77 47
Email : contact-lppi@univ-bpclermont.fr

Secrétariat Pédagogie
Tél : 04 73 40 52 69 / Fax : 04 73 40 77 47
Email : LicencePro.ii@univ-bpclermont.fr

Responsable de la formation
M Thierry CHAMBON, Maître de Conférences à l’Université Blaise Pascal
Tél : 04 73 40 77 92 / Fax : 04 73 40 77 47
Email : Thierry.chambon@univ-bpclermont.fr

Composante responsable de la formation  :
UFR Sciences et Technologies de l’Université Blaise Pascal

Composante(s) associée(s) :
IUT de Montluçon

Autre établissement partenaire :
IFMA - Institut Français de Mécanique Avancée

Lycées partenaires :
LEGT La Fayette de Clermont-Ferrand ; LT privé sous contrat Godefroy de Bouillon – Groupe scolaire J.B. de la Salle de Clermont-Ferrand ; LT Jean Zay de Thiers

Adresse et Localisation géographique

Licences Professionnelles en Production Industrielle

UFR Sciences et Technologies - Département de physique - UFR Sciences et Technologies – Ensemble scientifique des Cézeaux – 24 Avenue des Landais – BP 80026 – 63171 AUBIERE Cedex (Emplacement n°8 Pôle Physique sur le plan ci-contre)